Que faire quand tout s’écroule ?

Performance Amazon

Avr 06

Pour beaucoup de marques, de vendeurs Amazon ? Les ventes ont chuté. L’activité s’est ralentie.

Et pas qu’un peu.

Ce qui peut vite causer beaucoup de dégâts.

Aujourd’hui on va parler de plusieurs choses :

– Que faire quand vos ventes Amazon chutent ?
– Quelle stratégie mettre en place pour se relever et aller de l’avant ?

D’abord, un principe.

Principe : Agir sur les choses qui sont sous votre contrôle.

Amazon ferme vos fiches produits car jugées non prioritaires ? Ce n’est pas sous votre contrôle. Vous subissez.

Autant reporter ses efforts sur les choses sur lesquelles vous avez le contrôle.

Deux choses qui restent sous votre contrôle

Les deux choses qui sont sous notre contrôle :

1. Créer des sources de trafic. Et par extension, se créer un fichier de prospects puis de clients

2. Se former. C’est-à-dire affûter sa lame, se mettre à niveau pour sortir de cette crise par le haut

Ce qui marche pour moi – en ce moment même

Maintenant, voyons ce qui marche pour moi. Et qui me permet de continuer à faire des ventes chaque jour, même si Amazon a fermé une partie de mon catalogue.

L’idée de départ ? Même si je suis convaincu de la force de frappe d’Amazon… je n’ai jamais aimé l’idée de mettre tous mes œufs dans le même panier. Sagesse paysanne peut-être ?

Je n’ai jamais non plus aimé l’idée de construire des audiences que je ne contrôle pas. Typiquement, un groupe Facebook.

Dès la mi 2016, j’ai donc lancé un site ecommerce, reprenant mon catalogue Amazon. Site que j’ai alimenté en contenu afin de générer du trafic qualifié via une approche SEO.

En attendant que le SEO prenne, j’ai mis en place des campagnes Google Ads. Avec un peu de surveillance et d’optimisation, ces campagnes sont rapidement devenues rentables.

Le premier œuf était donc sorti du panier. Merci Google Ads.

Le deuxième œuf ? Ce fut donc le SEO. De plus en plus de personnes me trouvent depuis Google. Elles viennent sur mon site ecommerce. Une partie d’entre elles achètent directement mes produits.

Avantage : ce sont des ventes “gratuites”. Pas de dépense de pub, pas de surveillance à faire.

Le troisième œuf, c’est l’email marketing.

La plupart des visiteurs d’un site ne sont pas prêtes à faire un achat. C’est pour cela qu’une grande attention est portée à convertir le trafic du site dans une liste email.

Liste email que l’on peut alors travailler pour générer des ventes.

(à ce propos, demain j’interview un expert français de l’email marketing, l’épisode sortira sur le podcast Jamz la semaine prochaine).

Impossible de détailler toute ma stratégie email marketing ici.

Rappelons simplement que c’est :
1. une source de trafic que vous contrôlez (personne ne peut vous empêcher d’envoyer un email – tandis que Facebook peut décider de ne montrer vos posts qu’à 1% de votre audience)
2. du trafic vers une page produit que vous contrôlez (personne ne peut fermer votre site ecommerce – tandis qu’Amazon peut fermer vos fiches produits quand ça lui chante).

Avec le temps, ce fichier prospect/client contient une part toujours plus importante de clients. Clients qui pourront acheter de nouveau sur votre site ecommerce… ou sur Amazon dans le cadre de futurs lancements.

Le cercle vertueux du trafic externe.

Pour résumer

Quand tout s’écroule, qu’est-ce qui reste ? Deux choses.

1. Il vous reste vos sources de trafic. Votre fichier de prospects, votre fichier de clients.

En un mot : votre audience. Surtout celle que vous contrôlez. Votre audience est un actif capital de votre business.

Si tout votre trafic est sur Amazon ? Que vous ne créez pas d’audience hors Amazon ? Alors vous donnez à Amazon le droit de vie et de mort sur votre business.

Risqué.

2. Il vous reste votre capacité à utiliser de l’info, la faire fructifier en l’appliquant à votre situation. Ce qui passe par acquérir de l’info – c’est-à-dire se former.

A ce sujet, je vous prépare plusieurs formations qui sortiront dans les semaines/mois à venir.

L’objectif étant de vous mettre à niveau pour sortir de cette crise par le haut.

D’ici là ? Notre programme de Mentoring est ouvert.

Avec ce programme nous vous accompagnons pendant 6 mois.

Cela peut-être pour se lancer sur Amazon. Pour passer un palier de ventes.

Ou bien pour se focaliser ensemble sur le “hors Amazon”. Mettre en place ce qu’il faut pour ne plus dépendre à 100% de la marketplace.

Pour sortir des oeufs du panier, c’est par ici.

Recevez tout par email

Ne manquez pas nos conseils pour réussir sur Amazon :