Coronavirus : Quel impact pour les vendeurs Amazon ? (+ recommandations)

Performance Amazon

Mar 03

Dans mon email du 30 janvier dernier (publié ensuite sur le site), je vous parlais des perturbations que causerait le Coronavirus. Notamment, les perturbations sur le retour au travail post Nouvel An Chinois.

Ce n’est pas une surprise : la majorité de mes produits vendus en Private Label sur Amazon Europe viennent de Chine. Je suis donc directement confronté à la réalité de la situation en Chine.

Depuis ce dernier mail, un bon mois est passé. Qu’en est-il ?

Tout d’abord, le retour au travail est toujours très partiel. Le gouvernement Chinois a interdit le retour au travail avant le 14/02. Puis il a été permis mais avec une limite à 10 travailleurs par usine.

Autant dire qu’avec si peu de main d’oeuvre, tout tourne au ralenti.

Pendant la deuxième moitié de février, certaines usines ont pu rouvrir avec plus de capacité, pour peu qu’elles aient pris des mesures d’hygiène assez drastiques et qu’elles aient reçu une approbation du gouvernement (approbation faisant suite à une visite sur site).

A ce jour, la capacité de production reste bien en dessous de ce qu’elle devrait être. N’ayant pas un œil dans chaque usine de Chine, je ne m’hasarderais pas à donner un chiffre.

Conséquence évidente : tous les cycles de production sont allongés.

Un exemple : une des usines avec lesquelles je travaille est retourné à pleine capacité. Mais ce n’est pas le cas d’un de leur sous-traitant. Résultat : assemblage impossible et délais allongés.

Pour l’instant tous les vendeurs Amazon vivent sur leur stock constitué avant le Nouvel An Chinois. Les ruptures de stock liées à la chute de production ne commenceront à toucher l’Europe que dans quelques semaines et pendant les mois qui suivront.

Au niveau du transport, ce que l’on voit déjà :

  • L’activité de transport maritime est en berne, les prix ont chuté
  • Ce qui n’est pas le cas de l’aérien. A cause des délais supplémentaires, les entreprises occidentales doivent rattraper le temps perdu. Pour cela elles ont plus recours à l’aérien (c’est le cas par exemple de certains constructeurs automobiles européens). De ce fait les coûts de l’aérien ont monté (et c’est sans compter un trafic aérien limité sur la Chine).

Quand l’activité reprendra à pleine balle, on peut s’imaginer que les transporteurs seront fortement sollicités. Les prix resteront donc hauts sur l’aérien, et remonteront sur le maritime.

Vous vendez sur Amazon en Private Label ? Voici mes recommandations :

1. Sourcez hors Chine. En ce qui me concerne, je suis en train de développer un produit à Taiwan. Il sera entièrement produit là-bas, de ce fait la situation en Chine n’impacte pas sa production. Sourcer en Europe est aussi une option – pour peu que les composants ne viennent pas de Chine

2. Travaillez sur vos assets hors Amazon : développez votre site ecom, créez de nouvelles sources de trafic (Youtube, SEO, …), construisez une liste email. ça vous servira toujours.

3. Freinez vos ventes si besoin. Éventuellement en montant vos prix (mais attention à ne pas impacter trop fortement votre taux de conversion), mais surtout en levant le pied sur le PPC

Pour ne pas rater les futurs emails que j’envoie, inscrivez-vous à la seule newsletter avec la double casquette consultant Amazon/vendeur pro.

A très vite,
Sylvain